================== ZONE ESPACE CLIENT ===================

TELESURVEILLANCE COMMUNAUTAIRE
...LA SOLIDARITE EN PLUS!

Accueil >> Le Concept >> Fonctionnement et procédures >> Avec levée de doute

Procédure avec levée de doute

Procédure AVEC levée
de doute par l'image Vous êtes donc équipé :

  • Alarme déjà raccordée
    à un PC de télésurveillance
    24h/24 7j/7
  • Alarme qui vous appelle
    directement sur vos
    téléphones personnels
  • D’un système de vidéo surveillance vous envoyant des alertes par email.
  • D’une simple caméra IP connectée à votre Box ADSL vous envoyant des alertes par email.

Que vous ayez opté pour le dégroupage total ADSL (plus d'abonnement à France Télécom, mais plus de tonalité aux prises murales) ou pas,...

Vous allez donc pouvoir bénéficier du service de
Télésurveillance Communautaire .

Après avoir validé le raccordement du système d’alarme à l’aide de votre interface client sur syto.fr :

1

Une alerte est détectée par votre système de sécurité (ici alarme contre le vol, caméra IP connectée à votre box ADSL, enregistreur vidéo connecté à votre box ADSL, etc.).

2

L’alarme envoie l’information au serveur sécurisé, Soit par email, sms, ou appel (RTC, GSM/GPRS, ou boitier CONNEXUR connecté à votre box ADSL, etc... En quelques secondes l’information est reçue et gérée.

3

La procédure va être ensuite la suivante : Le serveur attend 20 secondes
afin de vérifier si une information correspondant à la mise à l’arrêt de votre système d’alarme par un bon code, un badge ou une télécommande a eu lieu *.

C’eST MOI !

Si oui la procédure s’arrête car le fait qu’un bon code ait été tapé confirme la présence d’une personne habilitée à être sur les lieux.
Réception : "Mise à l'arrêt"
Fin de la procédure.

 

CE N’EST PAS MOI !

Si aucune mise à l’arrêt reçue : Rappel automatique du serveur
sur place et demande du code d’identification.
Si pas de code d'itentification
renseigné dans les 20 secondes qui suivent, alerte transférée au « premier cercle » par appel et email.

Les personnes faisant parties du premier cercle sont les habitants de la maison ou les responsables de l’entreprise.

Ces personnes là pourront être appelées par le serveur toutes en même temps ou bien les unes après les autres. Il leur sera demandé d’acquitter l’alerte. Cet acquittement signifiant qu’ils s’occupent de gérer cet événement.
Soit le serveur obtient au moins un acquittement, soit il n’en obtient pas après avoir appelé tous les membres de ce premier cercle.

Si un acquittement est reçu ;
Arrêt de la procédure.
Envoie d’un email (ou sms) à toutes les personnes ayant été déjà appelées (premier et second cercle) afin de les avertir de la réception de cet acquittement.

Si aucun acquittement n’est reçu après l’appel du premier cercle ; Alerte transférée au « second cercle » par appel et email.Les personnes faisant parties du second cercle sont des voisins, amis, famille, maison secondaire, etc.

Le serveur alertera alors, dans l’ordre qu’il aura été convenu, ces personnes et pourra également, en parallèle, continuer à tenter de joindre les habitants de la maison ou les responsables de l’entreprise (premier cercle). Le serveur rappellera également, en « rafale » le site protégé.

Si un acquittement est reçu ; (Tout comme pour le premier cercle) ; Arrêt de la procédure. Envoie d’un email (ou sms) à toutes les personnes ayant été déjà appelées (premier et second cercle) afin de les avertir de la réception de cet acquittement.

Si pas d’acquittement reçu :
La procédure d’alerte continue !
A ce moment là ; deux cas de figures :
1. Le client est enregistré auprès de sa « communauté des Leveurs de Doute»
2. Il ne l’est pas.

1

Le serveur avertira alors dix personnes faisant partie de la communauté des leveurs de doute au niveau national (ici, contrairement à la « communauté des Voisins de Confiance » qui sont des « voisins », la distance géographique importe peu puisque tout se passe au travers d’internet !).

Les membres de la communauté qui auront été contacté par email et appel pourront alors visionner les images correspondant au déclenchement de l’alerte.
Tout ceci sera entièrement anonyme car aucune information privée ne sera alors transmise. Le serveur sera prêt à avertir d’autres personnes au cas où le premier jet de membres contactés ne répondent pas,… l’objectif sera alors d’obtiennir cinq réponses.

Les membres de la communauté qui auront été contacté par email et appel pourront alors visionner les images correspondant au déclenchement de l’alerte.

 

Tout ceci sera entièrement anonyme car aucune information privée ne sera alors transmise. Le serveur sera prêt à avertir d’autres personnes au cas où le premier jet de membres contactés ne répondent pas,… l’objectif sera alors d’obtiennir cinq réponses.

Ces cinq réponses, qui seront un avis sur les images reçues (A/ validation, présence humaine, B/ négatif, pas de présence humaine, C/ impossible à gérer ou doute sur l’analyse.) vont être comptabilisées et analysées par le serveur.

A ce moment là deux cas de figures :

1/ Toutes les réponses sont : B/ négatif pas de présence humaine :

Arrêt de la procédure. Envoie d’un email (ou sms) à toutes les personnes ayant été déjà appelées (premier et second cercle) afin de les avertir de la réception de cet acquittement

2/  Le serveur comptabilise au moins une réponse : A/ validation présence humaine ou C/ impossible a gérer ou doute sur l’analyse.

A ce moment là le serveur avertit automatiquement un opérateur de télésurveillance qui prendra la gestion de l’alerte à son compte. Il pourra s’il estime, après analyse du levée de doute par image, que cette alerte est justifiée, appeler un intervenant privé (si option choisie par le client) ou bien directement les forces de l’ordre.

Cet opérateur professionnel possédant l’autorisation Préfectorale lui permettant de réaliser cette procédure en cas de levée de doute probant.

Le client de SYTO Sécurité pourra s’inscrire auprès des deux communautés (s’il possède un système d’alarme avec levée de doute par images).

Le cas de figure le plus commun sera la personne qui possède un système de sécurité équipé d’un ou deux points de détections possédant la levée de doute par image (détecteur de présence ou caméra IP capables d’envoyer des photos ou vidéo), mais ne couvrant pas l’ensemble du site protégé.

 

Si un de ces détecteurs (de présence ou caméra) a envoyé sa levée de doute (photos, vidéo), la communauté des leveurs de doute sera alors mise à contribution. Et l’appel de la communauté des Voisins de Confiance (autres clients voisins) sera alors inutile.

Par contre si l’alerte est donnée par un autre détecteur présent sur le site protégé ne gérant pas l’envoie de la levée de doute par l’image, il sera inutile de demander la participation de la communauté des leveurs de doute car pas d’images a analyser.

L’automate sécurisé sera alors faire la différence et alertera directement la communauté des Voisins de Confiance (clients voisins du site protégé).

2

Si client ne possède pas de compte "actif" auprès de la communauté des Voisins de Confiance ; Arrêt de la procédure.

Sauf si le client a souhaité souscrire à l’option, d’appeler un intervenant privé.

L’intervenant privé est une société (indépendante de SYTO) qui aura signé un contrat avec le client et qui sera chargée d’intervenir sur place suite à la demande du serveur « SYTO Surveillance » ou de l'opérateur de télésurveillance.

 

Toutes les procédures convenues dans le contrat seront alors exécutées par cette société. ; Levée de doute visuelle, gardiennage du site en cas d’effraction, sécurisation du site protégé, appel des forces de l’ordre, etc.

L'agent de sécurité fera alors un rapport d'intervention à SYTO qui sera retransmis à l'ensemble du premier cercle par email.


* Sous réserve de compatibilité du système de sécurité avec nos protocoles de réception. Les forces de l'ordre seront averties par un opérateur de télésurveillance si la levée de doute est probante, dans le respect de l'article 613-6 du Code de Sécurité intérieure. La société d'intervention de votre choix sera prévenue (prestation optionnelle et non comprise dans les 9,88€). Voir le principe de fonctionnement de la Télésurveillance Communautaire© » sur http://www.syto.fr/concept-syto. Prix ttc pour les particuliers et ht pour les professionnels. Service de télésurveillance réalisé par la société FRANCE VEILLE RCS 521 968 123 Montpellier. Possédant l'autorisation d'exercer délivrée par la CNAPS sous le numéro AUT-030-2112-09-01-20130331967. Service ne convenant pas aux locaux « risques lourds » nécessitant un contrat de télésurveillance APSAD. L'autorisation d'exercer ne confère aucune prérogative de puissance publique à l'entreprise ou aux personnes qui en bénéficient. (L.612-14 du CSI).