================== ZONE ESPACE CLIENT ===================

TELESURVEILLANCE COMMUNAUTAIRE
...LA SOLIDARITE EN PLUS!

Accueil >> Types d'alarmes >> Sécuriser sa maison

Sécuriser sa maison

Sécuriser sa maison

Nous allons vous proposer des « conseils » de choses à faire et d’autres à ne pas faire !

Il faut, tout d’abord, déterminer de quelle « protection » nous parlons.

La protection « active »

 

Qui comprend tous les systèmes de sécurité qui « réagissent » en cas de «détection ».

 

Les plus connus sont, bien évidemment, les systèmes de sécurité électroniques dénommés « systèmes d’alarme » ! Cliquez ici pour de plus amples renseignements au sujet des systèmes d’alarmes.

 

Mais l’on peut également ranger dans cette catégorie tout système mécanique qui « réagirait » donc en cas de problème décelé (trappe de fermeture articulée, etc.).
 

La protection « passive »

Cette catégorie comprend tous les systèmes de protection qui resteront « passifs » quoi qu’il arrive.

 

Même si ceci n’est pas notre métier de base,… nous allons, tout de même, vous faire part de notre expérience et de nos conseils :
 

Barreaux au fenêtres ou grilles de défense

 

Barreaux et grilles peuvent être une très bonne chose car ils risquent de décourager la plupart des cambrioleurs… Mais il y a des aspects et des choix à faire en connaissance de cause.

 

L'espacement maximum des barreaux doit être de 12 cm.

 

Tout d’abord les barreaux : 

- Leur espacement maximum doit être de 12cm;

- Ils doivent être le plus « rigide» possible. N’hésitez pas à ajouter des traverses horizontales reprenant l’ensemble des barreaux verticaux.

 

Le risque majeur est que le cambrioleur face passer un enfant par un endroit qu’il aurait réussi a dégager, même très petit ! Souvent sur le côté. L’enfant entre alors dans l’habitation ou le local à cambrioler et va ouvrir aux adultes…

 

Ceci est donc important :  « Rigidifiez vos barreaux » !

Réfléchissez à deux fois avant de vous décidez à installer ou faire placer des barreaux,… surtout sur des ouvertures présentes dans les lieux de vie. En effet, la sensation de "prison" est vite là!  Et même s'ils sont travaillés, torsadés, de couleurs, avec des variantes..., vous allez tout de même vous "enfermer".

 

Dernière petite chose concernant les barreaux de protection ou grilles de défense : préférez la technique de fixation par scellement (bien mieux que le vissage) dans le tableau (l’encadrement) de l’ouverture plutôt qu’une fixation en façade.

 

Compte tenu du fait que ce texte est ouvert à tous et que nous ne souhaitons pas donner des idées aux plus malveillants, nous n'allons pas vous expliquer ici comment font les cambrioleurs pour desceller les barreaux fixés en façade. Sachez cependant que ceci n’est ni difficile, ni bruyant et ne demande que très peu de matériel et, qu’en revanche, de bons barreaux bien scellés au « scellement chimique » (ancrés de mini 8cm) dans le tableau (l’encadrement) de l’ouverture,... peuvent très bien faire leur travail…

 

Attention si votre ouverture est « ouvrante » et  ne possède pas de volet vous serez obligé par l’assurance de faire installer des barreaux. Il en sera de même si cette ouverture n’est pas ouvrante et ne possède pas de verre « anti effraction ».

 

Regardez bien votre contrat d’assurance,… tout y est marqué !

Echelles et outils accessibles


Evitez de laisser trainer votre échelle dans le jardin ou dans votre cour. Le cambrioleur pourra alors s’en servir pour atteindre une fenêtre de l’étage qui sera peut être plus vulnérable (volet non fermé par exemple), ou tout simplement monter sur votre toit. Il pourra alors se créer un passage en « dé-tuilant » juste une petite partie de votre toiture et s’infiltrer chez vous.

 

Nous vous conseillons donc, si vous ne pouvez pas mettre votre échelle à l’abri, de l’attacher avec une petite chaîne et un cadenas ou tout simplement un antivol de vélo,… cela devrait suffire àdécourager le voleur.

 

Attention également aux outils qui pourraient servir au cambrioleur pour faire effraction chez vous. Il arrive en effet assez souvent que le cambrioleur fracture, tout d'abord, le petit cabanon du jardin, très facile à ouvrir, et utilise les outils entreposés là pour fracturer la porte ou la fenêtre de la maison.

 

Vigilance particulière


Nous n'allons pas prétendre vous annoncer par où passerait un éventuel cambrioleur chez vous. Non, nous n'avons pas cette prétention. De plus tout bâtiment possède une telle multitude d’éléments particuliers et uniques qu'aucune règle « générale » ne peut être établie. Nous allons juste nous permettre d’attirer votre « attention »  sur les endroits les plus névralgiques de votre habitation ou de vos bureaux.

 

Faites attention aux portes arrières (de garage par exemple), et aux ouvertures (fenêtres ou portes) qui sont placées dans un recoin à l’abri des regards. Le cambrioleur aime beaucoup pouvoir trouver un endroit où il sera « tranquille » et le moins visible possible.

 

C’est pour cela que l’on dit souvent que les hauts murs d’enceinte ou les hautes haies sont de très mauvais points dans notre cas de figure ! Certes, un mur assez haut est plus difficile à franchir qu’un mur plus bas, mais une fois franchi… il est vrai qu'il abrite du regard des voisins, ... et le cambrioleur sait bien !

 

Barres de sécurité sur vos volets


Il existe des barres de renfort métalliques que vous venez ajouter à l’intérieur de vos volets une fois fermés.

 

Il nous semble que ceci peut être efficace,… mais attention. Pensez à mettre de grosses « rondelles » bien solides en plus des boulons fournis avec les barres de sécurité.

 

Nous précisons ceci car il nous est arrivé de voir plusieurs clients qui ont vu les cambrioleurs faire effraction par les volets pourtant protégés par ce genre de barres de protection,… mais, certainement sous la pression du pied de biche utilisé par les malfrats, les boulons (écrous ) sont passés au travers du volet. En effet le bois, lui, reste toujours assez  « tendre » !


Canon de serrure porte entrée
 

Un petit détail qui peut avoir son importance, ... Vérifiez que le canon de votre porte d’entrée ne soit pas saillant à  l'extérieur ceci parce que le cambrioleur averti et équipé risquera de vous « casser » le canon !

 

Vérifiez et n’hésitez pas à renforcer les « gâche galets » présentes dans le dormant de votre porte d’entrée
 

Si vous possédez une serrure trois points (ce qui est obligatoire pour les assurances), vérifiez que ces trois points soient reçus et maintenus dans le dormant du cadre de la porte par une gâche galets « solide » (pièce incrustée, « mortaisée », dans le cadre).

 

Nous disons cela car il arrive souvent que cette pièce (gâche galet) ne soit pas du tout solide. En effet l’épaisseur de matière retenant votre porte fermée est parfois de moins de 5 millimètres,... et il arrive même qu’elle soit en « plastique » !

Alors si c’est votre cas, un petit conseil est très simple à mettre en oeuvre : renforcer votre cadre, et tout particulièrement au niveau de ces gâches galets, à l’aide d’un fer plat que vous viendrez visser directement dans le cadre. Si cette sur-épaisseur (du fer plat) vous gène pour fermer votre porte,… il vous sera possible de supprimer une partie ou même la totalité du joint de la porte puisque le fer plat viendra prendre sa place.

 

Cette opération vous coûtera peu cher et pourra se prévaloir d’un excellent rapport efficacité/prix !


Les clefs de voiture


Faites attention de ne pas déposer vos clefs, et tout particulièrement vos clefs de voitures, à l’entrée de votre maison et en vue.

 

Il est en effet arrivé le même scénario à plusieurs de nos clients. Pendant qu’ils dormaient, les cambrioleurs sont rentrés sans faire de bruit chez eux. Et comme ils dormaient à l’étage,… ils n’ont rien entendu !

 

Les malfrats ont eu le temps de remplir la ou les voitures qui se trouvaient dans le garage et partir avec elles contenant le « butin ». Vous imaginez le choc au petit matin…


Tranquillité vacances

 

Lors de vos absences prolongées pensez à avertir le poste de police ou de gendarmerie de votre ville ou village. Cette opération s’appelle "Tranquillité vacances". Les forces de l’ordre vous proposeront alors de surveiller votre domicile ou votre commerce au cours de leurs patrouilles quotidiennes.

 

En cas d’absence demandez de l’aide !